đŸ›°ïž gĂ©olocalisation bavarde, 👓 Travail (efficace) en VR, 🌋 Volcan Ă  Bitcoins

Le meilleur de la tech Semaine 39 - 2021

Les pĂ©nuries de semi-conducteurs, encore elles, ne vont pas en s'amĂ©liorant. L'Asie du Sud-Est subit depuis quelques semaines une recrudescence des cas de Covid-19 en particulier en Malaisie et au Vietnam. Si vous vouliez acheter une nouvelle voiture pour NoĂ«l, il va peut-ĂȘtre falloir prĂ©fĂ©rer une Majorette.

Du coup, on ne va pas en (rererere)parler dans le brief de la semaine 👇


**En Brief** / Liens

📝 En Brief

🔾

Un milliard d'utilisateurs mensuels de TikTok

Le réseau social aux courtes vidéos continue sa croissance réguliÚre. De 55 millions d'utilisateurs en janvier 2018, TikTok est passé à 507 millions en 2019 et 1 milliard cette semaine.

Malgré la situation difficile que l'application a traversé l'année derniÚre (Trump voulait la bannir à moins qu'elle ne se fasse racheter par une société états-unienne et quasi tous les autres réseaux sociaux ont copié collé la fonctionnalité) elle reste bien présente et plus que jamais active !

👉 À lire absolument sur CNBC (🇬🇧)

🔾

Vos données de localisation sont appétissantes

Nos smartphones nous trackent, ça, ce n'est pas nouveau. Mais ce dont on n'a pas forcément conscience, c'est l'échelle à laquelle ce tracking est réalisé, et pour quels montants ! Car oui, ces données et en particulier celles de localisation sont l'objet d'un marché faramineux.

Commençons donc par quelques chiffres, histoire de se mettre bien :

  • Un marchĂ© estimĂ© Ă  12 milliards de $,

  • 6 entreprises du secteur (sur 47 au total) proclamant avoir accĂšs Ă  plus d'un milliard de devices (smartphone, tablette...),

  • ce qui Ă©quivaut Ă  plusieurs centaines de millions de personnes.

La plupart des entreprises du secteur ne collectent pas elles-mĂȘmes vos donnĂ©es de localisation : elles les achĂštent aux applications que nous utilisons dans des conditions assez peu claires. Et si ces entreprises promeuvent le fait que le respect de la vie privĂ©e est au cƓur de leurs prĂ©occupations grĂące Ă  l'anonymisation des donnĂ©es rĂ©cupĂ©rĂ©es, dans les faits, des Ă©tudes et exemples rĂ©cents ont montrĂ© qu'il Ă©tait tout Ă  fait faisable de retrouver une personne.

Le chemin de la donnée part de notre smartphone :

  • on tĂ©lĂ©charge une nouvelle application,

  • au lancement, une notification apparait nous demandant une sĂ©rie d'accĂšs (appareil photo, mĂ©moire, localisation...),

  • par rĂ©flexe ou flemme de lire le dĂ©tail des conditions gĂ©nĂ©rales d'utilisation, nous cliquons sur "valider".

C'est là que l'éditeur de l'application va commencer à centraliser nos données de localisation sur ses serveurs. Elle va ensuite les packager et les vendre sur des places de marché spécialisées. Des acteurs trÚs divers peuvent les acheter : agences immobiliÚres, restaurants, partis politiques etc... Ces données vont leur permettre de réaliser des campagnes publicitaires trÚs ciblées.

👉 À lire sur The Markup (🇬🇧)

🔾

Les miniatures Youtube qui fonctionnent

Vous avez lancĂ© votre chaĂźne Youtube mais personne ne vient voir vos vidĂ©os ? Peut-ĂȘtre n'avez-vous pas assez prĂȘtĂ© d'attention Ă  vos miniatures, ces images fixes avant que vos vidĂ©os ne soient lancĂ©es.

Face aux millions d'autres vidéos, difficile de faire sa place. La miniature agit comme une couverture de livre dans une librairie ou une affiche de film au cinéma : donner envie à son observateur de se plonger dans le contenu qu'elle présente.

Comme les modes, les goûts des spectateurs évoluent, passant d'une attirance pour les titres en majuscule aux couleurs saturés à l'inverse total.

Un seul conseil que tout le monde applique : afficher sa tĂȘte sur la miniature. Cela permettrait de rendre la vidĂ©o plus reconnaissable et de resserrer les liens avec votre audience.

👉 À lire sur Vice

🔾

Un volcan pour miner des Bitcoins

Mardi, le président du Salvador, Nayib Bukele, annonçait le démarrage du centre public de minage de Bitcoin. Sa particularité est de s'appuyer sur la géothermie pour faire fonctionner ses ASICS (des ordinateurs spécialisés dans la résolution de problÚmes mathématiques qui assurent la sécurité des transactions en Bitcoin).

Le minage de cryptomonnaies est une activité requérant d'énormes quantités d'énergie et le choix de la géothermie permet d'éviter d'utiliser des sources polluantes.

Vendredi, ce mĂȘme prĂ©sident annonçait fiĂšrement les premiers Bitcoins minĂ©s. Enfin... Le premier 0,00599179 BTC (269 $).

👉 À lire sur Journal du Coin

🔾

Travailler depuis l'espace (en VR) ?

La prĂ©sentation par Facebook de son environnement en RĂ©alitĂ© Virtuelle (RV ou VR en anglais), Horizon Workrooms m'avait un peu laissĂ© de marbre (lire Brief Tech #33). Pour rĂ©sumer, je ne voyais pas trop l'intĂ©rĂȘt de recrĂ©er en 3D une salle de rĂ©union si cela n'apportait rien de plus qu'une "vraie" salle de rĂ©union ou mĂȘme un Teams/Zoom.

Mercredi, je suis tombé sur un article de Paul Tomlinson qui travaille en VR depuis 2 ans et demi, passant entre 40 et 50 heures dans son bureau virtuel chaque semaine. Et là, il m'a donné carrément envie d'essayer !

Sa vue d'abord : la planĂšte bleue et l'espace derriĂšre les vitres de sa station spatiale. Mais il lui arrive d'alterner avec l'Olympe ou un bord de lagon.

Son bureau :

  • sur la gauche, un Ă©cran de rĂ©fĂ©rences (sa to-do list + Spotify) de 5,2 m de diagonale,

  • au milieu, l'Ă©cran principal de 7,6 m de diagonale,

  • en bas, un "petit" Ă©cran de 2,4 m pour la communication (Messagerie, calendrier...).

LĂ  je vous sens dubitatif. 7,6 m de diagonale un Ă©cran ? L'Ă©cran de mon macbook 13" fait 33 cm de diagonale đŸ˜± !

C'est lĂ  tout l'intĂ©rĂȘt de la RĂ©alitĂ© Virtuelle : vous pouvez faire ce que vous voulez de votre environnement. Ici, c'est comme si vous aviez une salle de cinĂ©ma pour vous tout seul et que votre poste de travail Ă©tait projetĂ© sur l'Ă©cran. La rĂ©solution est assez fine pour que vous puissiez lire avec prĂ©cision tout ce qui se passe sur le (grand) Ă©cran.

IntĂ©rĂȘt principal : plus besoin de zapper d'une application Ă  une autre, vous pouvez tout afficher en mĂȘme temps. Pratique par exemple si vous prĂ©parez un powerpoint dont les sources sont des donnĂ©es affichĂ©es dans Excel, des rĂ©fĂ©rences sur des sites web et vos notes : vous affichez tout cĂŽte Ă  cĂŽte.

Une de mes inquiétudes en commençant à lire son témoignage était la fatigue oculaire : passer toute la journée devant un écran n'est pas idéal pour les yeux, alors j'imaginais l'impact de passer plus de 8 heures par jour avec un casque VR sur le crùne. Apparemment, l'auteur le vit trÚs bien, il indique qu'il faut juste bien paramétrer le casque.

Et en parlant de casque justement, un point sur l'installation, qui malgré ce que j'aurai pu croire, est tout à fait accessible !

Paul utilise un ordinateur "standard" (= pas un pc de gamer avec une super carte graphique), le logiciel Immersed qui permet de crĂ©er l'environnement virtuel, un routeur wifi et un casque Oculus Quest 2 (349 € pour la version 128 Go). Pour ce dernier, Paul a tout de mĂȘme remis la main Ă  la poche pour rendre le casque plus confortable. Pas de cĂąbles entre le pc et le casque, le contenu est envoyĂ© via wifi directement.

Le seul inconvĂ©nient que je verrai est qu'Ă  moins d'avoir un casque avec une camĂ©ra qui affiche le monde "rĂ©el" (comme le HTC Vive), ça va ĂȘtre un peu compliquĂ© Ă  utiliser si vous ne connaissez pas les touches de votre clavier par cƓur.

Bref. Comme indiqué en intro, j'ai trÚs envie d'essayer !

L'intĂ©rĂȘt de la VR (pour moi hein) dans une installation de tĂ©lĂ©travail est vraiment d'apporter un plus et pas de recrĂ©er un faux bureau dans lequel je croiserai les avatars de mes collĂšgues virtuels et travaillerai sur un double virtuel de mon (petit) ordinateur sur un bureau virtuel... Le fait de pouvoir avoir un gigantesque Ă©cran est un bon exemple d'apport positif et de gain en productivitĂ©.

👉 À lire sur Immersed (🇬🇧), allez-y au moins pour voir des photos de l'installation !

🔾


Vous lisez cette newsletter sans y ĂȘtre abonnĂ© ? Inscrivez-vous ici ! Vous pouvez aussi la partager avec des connaissances en transfĂ©rant cet email.


Besoin d’une petite escapade pour vos yeux aprùs la lecture de trop d’e-mails et newsletters ?

DĂ©couvrez « Oiii - Oh! This is nice » ma newsletter prĂ©sentant une sĂ©lection de mes trouvailles visuelles de la semaine. C’est gratuit et en anglais (mais il y a trĂšs peu de texte).


En Brief / **Liens**

🔗 Quelques liens pour la route


Merci pour votre lecture et Ă  la semaine prochaine !

RĂ©mi